Kinshasa, 10/09/2007 / Politique

La communauté Hemba habitant les territoires de Kongolo et Nyunzu dans le district de Tanganyika est hantée par l’insécurité à l’Est et même par la perspective du découpage territorial qui risque de fragiliser de plus belle son patelin.La communauté Hemba du Nord-Katanga, notamment des territoires de Kongolo et Nyunzu dans le district de Tanganyika, compte se défaire de l’esprit de destruction du tissu social du Congolais qui tend à amener le pays à la faillite suite aux multiples guerres qui secouent le pays par l’Est.

Dans la perspective des changements qui vont s’opérer dans le cadre du prochain découpage territorial et administratif, le président de l’Association Culturelle et d’Entraide de Bahemba, M. Sango Mundeke Germain, a recommandé, au cours d’un message sur la voie d’une conscience fertile du rôle que cette communauté à jouer pour soutenir les actions du Chef de l’Etat, dans la reconquête de la paix sur l’ensemble du territoire national.

Dans ce cadre, il a invité les Congolais à être vigilant et à dénoncer les fauteurs en eau trouble, d’où qu’ils viennent, qui du reste sont à la traîne des tireurs de ficelles dans l’ombre. Il s’agit, à cet effet, d’un rapport de la communauté Twibunge vis-à- vis des pouvoirs en place issus des élections libres et démocratiques de 2006.

A ces temps qui sont pour beaucoup de Congolais les temps de souffrance et de détresse, l’apport Twibunge est considérable sur beaucoup de plans, a indiqué le président Sango dont l’intervention a révélé des signes d’espoir, ce qui est la volonté de combat pour l’indépendance légitime du Congolais, depuis l’entrée de l’Afdl jusqu’à l’acquisition de la souveraineté à travers les élections générales de 2006.

Par rapport au gouvernorat provincial du Katanga, les rapports sont excellents. M. Sango a également affirmé que son association est entrain d’abattre un travail de titan dans le sens d’accompagner le gouverneur dans les actions menées pour le bénéfice de la province. Cela, en dépit de quelques problèmes déplorés ça et là au niveau du gouvernement provincial. C’est le cas du budget voté par l’assemblée provinciale, lequel ne reflète pas les réalités sur le terrain et, en conséquence, ne répond pas aux aspirations de tous les Katangais.

Dans ce cadre, il envisage la tenue d’une conférence portant sur la future province de Tanganyika. Elle permettra de préparer les mesures d’encadrement avant le découpage territorial. Elle aura pour objectif de créer la cohésion entre tous les Bahemba et de lutter pour la longévité de cette unité qui tire son origine d’une lignée patriarcale « le Kitofu ».

Pendant son mandat, le président a promis la création d’un cadre de concertation pour réfléchir sur le bien fondé de la communauté qui se veut représentative, à Kinshasa. D’entrée de jeu, il a situé son message dans un contexte purement culturel, en parlant de l’origine des Bahemba, de leur caractéristique, de l’alimentation avant d’ajouter que le Chef de l’Etat peut compter sur le nouveau comité de ma communauté Twibunge à Kinshasa.

Le belge Karel De Gucht très inquiet de la situation à l’Est de la Rdc

Le Ministre des Affaires étrangères Karel De Gucht se dit très inquiet des développements récents au Nord-Kivu (est de la ROC) et notamment des conséquences pour la population de l’escalade militaire qui s’y dessine. Le Ministre De Gucht appelle toutes les parties impliquées à mettre un terme aux confrontations et à œuvrer à une solution pacifique. Il se réfère à sa mission dans la région au mois de juillet ainsi qu’aux résultats de la rencontre lundi dernier entre les Ministres des Affaires étrangères du Rwanda et de la RDC.

Le Ministre se réjouit à ce propos du fait que les deux pays se soient engagés à créer un « Mécanisme de Concertation, de Suivi et d’Evaluation » et, s’agissant des réfugiés congolais au Rwanda, à mettre en place une commission tripartite RDC, Rwanda et Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations-Unies (UNHCR).

Egalement    positif    est l’engagement     des    deux gouvernements à proposer une approche commune pour les ex- Far/Interhamwe ainsi que le fait que lesdits gouvernements se disent prêts à tout mettre en œuvre pour qu’ils désarment et rentrent au Rwanda.

Le Ministre se réjouit également de la référence aux principes du Pacte de Paix et de Stabilité dans les Grands Lacs concernant l’obligation de tous les Etats membres de s’abstenir de tout appui à des groupes armés sur le territoire d’un autre Etat membre.

Il déplore le fait que l’impulsion positive de lundi soit contredite par les hostilités qui se sont produites sur le terrain ces derniers jours et espère que le communiqué commun de lundi pourra servir de base à une nouvelle dynamique.

(Th)

Le Palmarès/La Prospérité 

Last edited: 10/09/2007 15:53:31