Kinshasa, 16/05/2005 / Politique
La Communauté katangaise de Kinshasa, aprčs le séjour ŕ Lubumbashi du Président de la République, séjour dicté par la situation de trouble qui a prévalu au Katanga ces derničres semaines, a tôt fait de prendre position dans cette affaire qui risque une fois de plus de compromettre dangereusement les chances de la République d’aller de l’avant

Ayant pris connaissance du compte rendu de la réunion de sécurité présidée par le Chef de l’Etat, le Général Major Joseph KABILA, le 11 mai 2005 ŕ Lubumbashi, la Coordination de la Communauté katangaise de Kinshasa fait la déclaration suivante :

C’est avec stupeur et indignation que la Communauté Katangaise de Kinshasa a appris l’existence d’un mouvement dénommé « Mouvement pour l’indépendance du Katanga (MIK) » dont l’objectif est la sécession du Katanga par la création d’un Etat Indépendant.

La Coordination de la Communauté Katangaise de Kinshasa tient ŕ préciser ŕ l’intention de la Communauté nationale et de l’opinion internationale qu’elle condamne avec la derničre énergie cette entreprise macabre, oeuvre de quelques individus ŕ la solde des forces obscures qui n’ont jamais souhaité que la paix, la tranquillité et la sécurité puissent régner en République démocratique du Congo en général, et au Katanga en particulier.

En outre, la Coordination de la Communauté Katangaise de Kinshasa dénonce l’exploitation malveillante de la situation par une certaine presse qui a voulu faire de ces événements malheureux un problčme de clivage entre la partie Nord et la partie Sud de la Province.

En réalité cette interprétation tendancieuse des faits pourtant trčs clairs, est une manoeuvré de ceux qui ont toujours misé sur l’affaiblissement du Katanga et la division des Katangaises pour assouvir leurs ambitions politiciennes que ce soit ŕ Kinshasa ou ŕ Lubumbashi.

NON, il n’y a pas de division Nord-Sud au Katanga et il n’y en aura jamais. La Coordination de la Communauté Katangaise de Kinshasa invit e ŕ revoir leur stratégie ceux qui ręvent d’un Katanga divisé, pour asseoir leurs ambitions.

Au regard des faits tels que rapportes par la base, le soi-disant Mouvement pour l’Indépendance du Katanga est l’oeuvre d’une poignée d’individus irresponsables. Ils n’ont jamais été mandates par aucune tribu ni par aucune ethnie Katangaise. Ainsi, en dehors de leurs auteurs, eux-męmes, manipulés par des forces obscures extérieures au Katanga, aucun digne fils du Katanga ne se reconnaît dans cette entreprise.

Les Katangais, toutes tendances confondues, ont foi en l’avenir de la République Démocratique du Congo. Aussi apportent-ils leur soutien inconditionnel au Président de la République, le Général Major-Joseph KABILA, ainsi qu’ŕ toutes les institutions de la Transition pour leurs actions qui, résolument, conduisent dans les délais constitutionnels la République Démocratique du Congo aux élections libres, transparentes et démocratiques, pour ainsi donner au pays les institutions fortes et stables, propres ŕ renforcer sa liberté, sa souveraineté et son développement.

La Coordination de la Communauté Katangaise de Kinshasa tient ŕ attirer l’attention de tout celui qui veut, par l’appel ŕ la violence, perturber le processus de la transition, qu’il trouvera le Peuple Congolais, debout, sur son chemin avec, comme ŕ l’accoutumée, les Katangais en premičre ligne.

Fait ŕ Kinshasa, le 15 mai 2005

Pour la Communauté Katangaise de Kinshasa

La Coordination Prise de position signée par les Présidents de toutes les associations culturelles Katangaises :

1. ASSOBAKAT-BUMUNTU : Gerard Mulongoy Kalafulu

2. Assondef : Romain Kaiva Mbavu

3. Bulabakat (Buluba Ibukata) : Célestin Mbuyu Kabango

4. Ceproma : André KateleHodja Zongwe

5. Divar : Jean Diur Muland

6. Kulivwa : Gaston Kahilu Mbaka

7. Luende : Jean-Marie Senga Saleh

8. Lwanzo Lwa Mikuba : Bernard Kwebwa Muwele

9. Sempya : Stéphane Muninda Mwansa

10. Twibunge : Lambert Lwamba Lwa Nemba



Digitalcongo.net

 

Last edited: 07/05/2006 01:33:00